SPAHIS UN JOUR, SPAHIS TOUJOURS

lien entre les proches, les anciens, les actuels et les futurs spahis
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Appel du 18 juin 1940 / 67è Anniverssaire.

Aller en bas 
AuteurMessage
KEVLAR
Commandant
Commandant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 45
Localisation : Gard(30)
Loisirs : paintball
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: L'Appel du 18 juin 1940 / 67è Anniverssaire.   Lun 18 Juin 2007 - 9:44

L'Appel du 18 juin 1940.



Discours du Général de Gaulle prononcé à la radio de Londres le 18 juin 1940.
Cet appel n'a pas été enregistré.


Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis.

Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un
jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.

Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres.

_________________
"Ma fortune la gloire, Mon domaine la bagarre"
"Omnia Si Perdas Famam Servare Memento"


Dernière édition par le Lun 18 Juin 2007 - 10:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opex-paintball.forumactif.com/
KEVLAR
Commandant
Commandant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 45
Localisation : Gard(30)
Loisirs : paintball
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: L'Appel du 18 juin 1940 / 67è Anniverssaire.   Lun 18 Juin 2007 - 9:52

L'affiche de Londres



AFFICHE AYANT SUIVI L'APPEL DU 18 JUIN 1940

L'Appel; il survient dans un moment d'immense détresse nationale. Suite à une offensive des armées allemandes, les troupes franco-anglaises se débandent ou gagnent l'Angleterre. Huit millions de civils fuient sur les routes de l'exode

Charles de Gaulle (49 ans), sous-secrétaire d'État à la Défense, a tenté de convaincre son gouvernement de résister jusqu'au bout.

De retour d'une visite à Londres auprès du Premier ministre Winston Churchill, il a appris le 16 juin que le maréchal Philippe Pétain (84 ans), partisan de l'armistice, était le nouveau chef du gouvernement.

Le 17 juin, il a repris l'avion pour Londres cependant que Pétain annonçait à la radio sa décision de cesser le combat.Sous-secrétaire d'état à la Défense nationale et à la Guerre depuis le 5 juin 1940, le général de Gaulle décide, en apprenant la démission du Président du Conseil, Paul Reynaud, le 16 juin, de partir « dès le matin » pour l'Angleterre afin de poursuivre le combat.

Le général de Gaulle, accompagné seulement de son aide de camp, le lieutenant Geoffroy de Courcel, parvient à Londres dans la matinée du 17 juin 1940. Installé provisoirement au 7-8, Seymour Grove, il y rédige le texte de l'Appel qu'il prononce le lendemain, 18 juin 1940, vers 20 heures, sur les ondes de la B.B.C. Dans ses Mémoires de Guerre le général expose les circonstances qui ont entouré l'Appel.

« La première chose à faire était de hisser les couleurs. La radio s'offrait pour cela. Dès l'après-midi du 17 juin, j'exposai mes intentions à M. Winston Churchill. Naufragé de la désolation sur les rivages de l'Angleterre qu'aurais-je pu faire sans son concours ? Il me le donna tout de suite et mit, pour commencer, la B.B.C. à ma disposition. Nous convînmes que je l'utiliserais lorsque le gouvernement Pétain aurait demandé l'armistice. Or, dans la soirée même, on apprit qu'il l'avait fait. Le lendemain, à 18 heures, je lus au micro le texte que l'on connaît. »

De Gaulle place ses espoirs dans la mondialisation du conflit, plus lucide en cela que la plupart de ses contemporains, qui croient à une victoire inéluctable de l'Allemagne.

A Churchill, il fait part de son intention de lancer un appel à la résistance mais il n'a accès que le lendemain aux studios de la BBC.

C'est que le cabinet britannique reste hésitant. Il veut éviter une rupture avec le gouvernement de Pétain, dans la crainte que la flotte française ne soit livrée à l'ennemi.

L'Appel arrive trop tard pour enrayer la ferveur des Français envers celui qui ne sera bientôt plus appelé que «Le Maréchal».

Mais jour après jour, à la radio de Londres, de Gaulle va bâtir sa légitimité contre les «traîtres de Vichy». Par son verbe, il lavera la honte de la défaite.





Longtemps, cette affiche a été confondue avec le texte de l'Appel du 18 juin. Il existe trois tirages différents de l'affiche de Londres. Voici les points communs des affiches des divers modèles :

- Liseré tricolore encadrant l'affiche
- 2 drapeaux croisés
- texte :
- "A TOUS LES FRANÇAIS" (caractères majuscules et gras)
- "La France...n'a pas perdu la guerre !" (caractères italiques) "Des gouvernants de rencontre... Luttons tous pour la sauver !" (caractères
minuscules)
- "VIVE LA FRANCE !" (caractères majuscules et gras)
- Signature manuscrite (en bas à droite : "Charles de Gaulle")
- Plus bas, en caractères d'imprimerie : "GÉNÉRAL DE GAULLE"

Le premier tirage de l'affiche "L'Appel aux armes" est dû à un modeste imprimeur artisan, Achille Olivier FALLEK, résidant au 24 Seawell Road. Celui-ci se souvient avoir reçu le général de Gaulle un soir de juin 1940, "les deux coudes appuyés sur le marbre, il a relu son texte avec une extraordinaire attention. Il a demandé qu'on force un peu les caractères du titre. Il avait l'air si grave et en même temps si calme..." Tirée a 1 000 exemplaires, l'affiche a été placardée à partir du 3 août 1940 ; l'affichage est signalé dans le Times du 5 août.
Le deuxième tirage est dû à l'imprimeur J. Weiner Ldt - London WC1. Tirée à 10 000 exemplaires, elle comporte exactement les mêmes caractéristiques typographiques que la première affiche de Fallek.
- le "d" de servitude est remplacé par un "p" renversé
- le "d" de servitude est décalé en hauteur
- le "e" de péril ne comporte pas d'accent
- l'encadrement tricolore est de type anglais - bleu à l'extérieur, rouge à l'intérieur Un exemplaire de cette affiche a été adjugé à Drouot 112 649 F le 18 juin 1986.
Le troisième tirage de l'affiche porte : "Imprimé en Grande-Bretagne par Harrison & Sons LDT".Les formats de ces trois tirages se situent entre 750 à 790 x 497 à 518. La traduction en anglais en bas à gauche figure sur les trois exemplaires.
Il existe de nombreuses autres versions (tirages en Afrique, en Amérique du Sud, en France), mais elles ne doivent pas être confondues avec l'original, notamment celle qui comporte le texte en français seul et en bas à gauche la date 18 juin 1940 qui fut imprimée à partir de septembre 1944. Le tirage anglais du bureau des FFI à Londres a les couleurs anglaises (bleu extérieur, rouge intérieur); le tirage français a le rouge extérieur et le bleu intérieur.

_________________
"Ma fortune la gloire, Mon domaine la bagarre"
"Omnia Si Perdas Famam Servare Memento"


Dernière édition par le Lun 18 Juin 2007 - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opex-paintball.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Appel du 18 juin 1940 / 67è Anniverssaire.   Lun 18 Juin 2007 - 9:54

comme d'habitude....tu fait du bon boulot Kevlar !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Appel du 18 juin 1940 / 67è Anniverssaire.   Lun 18 Juin 2007 - 23:01

Tout à fait d'accord !!!! Merci de nous rappeler ces grands moments historiques !!!!!

Bravo et merci Kevlar !!!!
Revenir en haut Aller en bas
aine
Général
Général
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1015
Age : 44
Localisation : sens de bretagne
Loisirs : bébé et généalogie
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: L'Appel du 18 juin 1940 / 67è Anniverssaire.   Mar 19 Juin 2007 - 8:52

désolé kev j'avais pas vue hier ...merci pour se rappel des grand moment de notre histoire de plus en plus de gens les oublies dommage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Appel du 18 Juin.   Jeu 21 Juin 2007 - 2:53

Je me souviens encore ouvoir recu l'appel de 18 Juin un apres midi de 1971 ou 72 lors du décés du President De Gaulle en classe de 10eme.
Je l'ai maintenant dans mon salon pour me rappeller l'histoire d'un homme qui avait dit non a Roosevelt plusieurs fois...
Sans lui , la France n'aurait pas repris sa republique en 1945...
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Spahis
Spahis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 113
Age : 77
Localisation : OUEST
Loisirs : touche à tout....
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: L'Appel du 18 juin 1940 / 67è Anniverssaire.   Jeu 21 Juin 2007 - 7:29

bonjour LAFAYETTE,

en ce qui concerne 1945 je partage le même avis que toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ifqs.org
commandoair40
Spahis
Spahis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 112
Age : 71
Localisation : Ardennes
Loisirs : Armées du Monde
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: L'Appel du 18 juin 1940 / 67è Anniverssaire.   Jeu 21 Juin 2007 - 9:29

Bien KEV !!

Putain , j'ai plein de copains qui ont rempilés ICI !!!!!!

Super , enfin une bonne ambiance , c'est super bien , les SPAHIS

Et un petit cigare , CHEF

Bon , je vais au rapport , puis au bar des BICHEFS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Appel du 18 juin 1940 / 67è Anniverssaire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Appel du 18 juin 1940 / 67è Anniverssaire.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Appel du 18 juin 1940
» Le Havre - Rond-point de l'Appel du 18 juin 1940
» [Histoires et Histoire] APPEL DU 18 JUIN 1940
» Ile Longue : commémoration de l’appel du 18 juin 1940 et à Philippe Kieffer
» l'appel du 18 juin 1940

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SPAHIS UN JOUR, SPAHIS TOUJOURS :: HISTORIQUE DES SPAHIS :: l'histoire par les membres-
Sauter vers: