SPAHIS UN JOUR, SPAHIS TOUJOURS

lien entre les proches, les anciens, les actuels et les futurs spahis
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la prise de la Smala

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Général
Général


Nombre de messages : 21
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: la prise de la Smala   Mer 17 Jan 2007 - 12:17

La prise de la smala d'Abd-el-Kader par le Duc d'Aumale Taguin, le 16 Mai 1843
Les chasseurs d'Afrique du lieutenant-colonel Morris chargent la cavalerie arabe
Les Spahis placés sous les ordres du colonel Yusuf reçoivent le baptême du feu

Nommé Gouverneur-Général de l'Algérie (1841), le général Thomas Bugeaud demande, et reçoit des effectifs importants afin de pouvoir lutter pied à pied avec les troupes mobiles d'Abd-el-Kader.

En deux ans, celui-ci va être réduit à l'état d'errant, déplaçant sans cesse sa smala, sorte de capitale ambulante de tentes peuplées d'environ vingt mille personnes.
Cette smala, se déplaçant selon les ordres d'Abd-el-Kader était difficile à attaquer et à saisir. Elle allait de point d'eau en point d'eau sans plan établi à l'avance. La smala avait passé la fin de l’hiver 1843 à deux journées de marche au sud de Takdempt.
Sachant qu’on était à sa poursuite, elle erra pendant quelque temps et se trouva le 16 mai à la source de Taguin.

Bugeaud demanda au duc d'Aumale, fils du roi Louis-Philippe, alors commandant de brigade, de s'en emparer. Le prince partit de Boghar avec 1 300 fantassins et 600 chevaux.
Trois jours après, il apprit que la smala se trouvait à 80 kilomètres au sud de Goudjila. Pour l’atteindre, il fallait franchir vingt lieues d’une traite sans une goutte d’eau.
Alors que les soldats étaient à la recherche de la source de Taguin pour se désaltérer, l’agha Ahmar ben Ferhat vint informer le prince de la présence inattendue de la smala à cette même source.
Bien que numériquement inférieur et malgré les remarques de l'agha, le prince n’hésita pas un instant : Jamais, jamais personne de ma race n’a reculé et immédiatement il prit ses dispositions pour l’attaque.

Dans le camp opposé, Abd-el-Kader était absent, ainsi que ses principaux lieutenants, mais leurs familles étaient là.
Le 16 mai donc, la cavalerie apparût et se déployât sur un mamelon pierreux qui domine la source de Taguin.
Un premier échelon, composé des spahis et du goum, s’ébranle au trot; il est commandé par le colonel Yusuf. Le prince le suit avec les chasseurs et gendarmes dont il a formé sa réserve.

Mais soudain, un mouvement du terrain leur laisse voir l’immensité de la ville de tentes et cette fourmilière d’hommes qui courent aux armes: les troupes, épouvantés, se débandent et le duc d’Aumale craint une contagion de la peur parmi ses troupes.
L’audace seule peut décider du succès. Le prince fait donc oblique à droite avec le deuxième échelon et dépasse le premier; Les officiers les entraînent, et bientôt le douar d’Abd-el-Kader est atteint.

Mais la résistance s’organise.

La cavalerie des Ilachems, tous parents de l’émir, veut arracher aux français les familles et les richesses. Tandis que de rapides dromadaires entraînent les femmes, que l’on enlève des tentes tout ce qu’elles contiennent de plus précieux, les hommes de guerre saisissent leurs fusils, se jettent sur leurs chevaux, se rallient, s’élancent au combat.
Le prince doit faire face à un ennemi bien supérieur en nombre. Il détache sur la gauche un peloton commandé par le sous lieutenant Delage; Ils vont être entourés, lorsque le sous-lieutenant de Canclaux, envoyé à leur aide, les dégage.
A droite, le capitaine d’Espinay culbute avec son escadron tout ce qu’il a devant lui, et va arrêter au loin la tête des fuyards; tandis que le lieutenant-colonel Morris par son intervention avec trois pelotons de cavalerie assure la victoire.
Ce fut une confusion inexprimable; et toute cette foule fut prise de panique.

Après une heure et demie de combat, la cause est entendue : les Arabes comptent 300 tués, les Français à peine neuf morts et douze blessés.
Comme on ne pouvait tout emmener, une partie de la smala fût isolée et on laissa fuir le reste; Plus de 3 000 prisonniers, furent faits 4 drapeaux, un canon et un immense butin seront pris; on s'était emparé de la tente d'Abdel-Kader, dont la mère et la femme se sauvèrent à grand'peine


La prise de la smala d'Abd el-Kader, bien que sans grande valeur militaire, donne à cette guerre cruelle l'image héroïque et romanesque qui lui faisait défaut.

Dans son Journal le duc d'Aumale relate la journée du 15 mai: "C'est entre dix et onze heures du matin, lorsque j'avais déjà perdu l'espoir de rencontrer l'ennemi, lorsque j'étais uniquement préoccupé d'arriver a cette source de Taguin qui semblait fuir devant nous, c'est alors que l'agha des Ouled-Aiad vint m'informer de la présence inattendue de la Smala sur cette eau même dont la possession ne devait pas être le moindre prix de la victoire...

"Les spahis déployés devaient frapper le premier coup; en deuxième ligne les chasseurs devaient servir de réserve et décider l'affaire. Mais lorsque nous descendîmes au grand trot le rideau qui, jusqu'alors, nous avait caché l'ennemi, lorsque nous vîmes cette ville de tentes et cette fourmilière d'hommes qui couraient aux armes, alors je compris qu'il fallait engager tout le monde et que l'audace seule pouvait décider du succès...
.

Ce n'était pas une Smala ordinaire, la réunion de quelques serviteurs fidèles autour de la famille et des richesses d'un chef; c'était une capitale ambulante, un centre d'où partaient tous les ordres, où se traitaient toutes les affaires importantes, ou toutes les grandes familles trouvaient un refuge sans pouvoir échapper ensuite à l'inquiète surveillance qui les y retenait, et, autour de ces grandes familles, se groupaient des populations immenses dont les éléments hétérogènes étaient incapables d'agir seuls, mais qui, dans leur ensemble, obéissant à une seule impulsion, présentaient une masse compacte et imposante à tous les yeux. Je ne crois pas être taxé d'exagération en disant qu'il y avait près de vingt mille âmes autour du douar d'Abd-el-Kader le jour ou nous l'avons attaqué; et, là-dedans, il y avait un bataillon régulier de huit cents hommes, deux mille deux cents cavaliers et deux mille fantassins armés."

Abd-el-Kader se réfugia au Maroc et résista encore quatre ans avant de se rendre au général
Lamoricière en décembre 1847. Il fut enfermé à Pau et à Amboise jusqu'en 1852 où Napoléon III
le laissa partir pour Damas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spahistoujours.discutforum.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la prise de la Smala   Jeu 18 Jan 2007 - 1:33

Quel haut fait d'arme !!! Merci pour cette belle page d'histoire des Spahis.

Pourvu que cela en ammène d'autre....

Revenir en haut Aller en bas
paracolo
Spahis
Spahis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 79
Localisation : paris
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: la prise de la Smala   Sam 20 Jan 2007 - 2:30

Ouaix ben... la photo, elle est en bas et la légende en haut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la prise de la Smala   Sam 20 Jan 2007 - 11:18

oups !!!!!


on va rectifier cela !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la prise de la Smala   Sam 20 Jan 2007 - 18:32

J'ai une image sur la prise de la Smala peint par Horace Vernet.
Je l'ai trouvé sur un ouvrage ancien.
Je vais l'a prendre en zoom,l'a scanner et vous l'envoyer.
Ca me prendra un petit peu de temps car la reliure est ancienne 1937
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la prise de la Smala   Sam 20 Jan 2007 - 19:12

La prise de la Smala no2
Plus grand c'est mieux.
Revenir en haut Aller en bas
aine
Général
Général
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1015
Age : 44
Localisation : sens de bretagne
Loisirs : bébé et généalogie
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: la prise de la Smala   Sam 20 Jan 2007 - 19:26

Very Happy merci fredy !pourrais tu nous mettre le nom du livre et l'auteur sur les images quand tu fais une copie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
paracolo
Spahis
Spahis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 79
Localisation : paris
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: la prise de la Smala   Ven 26 Jan 2007 - 2:19

Citation :
oups !!!!!


on va rectifier cela !

c'est comme si c'était fait...Mais c'est pas encore fait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la prise de la Smala   Ven 26 Jan 2007 - 9:52

rales pas stp !!!

mais c'est promis on va le faire.
Revenir en haut Aller en bas
paracolo
Spahis
Spahis
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 79
Localisation : paris
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: la prise de la Smala   Sam 27 Jan 2007 - 13:48

Forcémment...Avec l'image là on comprends mieux, mais c'est qui ce paracolo qui a pris la smala d'Abd El Kader ?
Comme indiqué dans le titre :
Citation :
la prise de la Smala par Paracolo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la prise de la Smala   Sam 27 Jan 2007 - 14:39

ne t'inquiete pas les gars ne sont pas bêtes !

ils savent bien que ce n'est pas toi qui as pris la smala !

c'était pour préciser qui avait fait le texte !
Revenir en haut Aller en bas
aine
Général
Général
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1015
Age : 44
Localisation : sens de bretagne
Loisirs : bébé et généalogie
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: la prise de la Smala   Sam 27 Jan 2007 - 14:43

j'ai retiré la precision comme ça au cas ou il y en aurais un qui doutais lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la prise de la Smala   

Revenir en haut Aller en bas
 
la prise de la Smala
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» allaitement et prise de poids ou pas du bébé
» Bleu énorme suite à prise de sang
» questionnement sur la prise en charge alimentaire
» Prise en main de la V12
» Sur quel bâtiment a été prise cette photo ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SPAHIS UN JOUR, SPAHIS TOUJOURS :: HISTORIQUE DES SPAHIS :: l'histoire par les membres-
Sauter vers: