SPAHIS UN JOUR, SPAHIS TOUJOURS

lien entre les proches, les anciens, les actuels et les futurs spahis
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Ch’Tis au Régiment

Aller en bas 
AuteurMessage
JOSSE Francis Yves Alfred
Spahis
Spahis


Masculin
Nombre de messages : 114
Age : 74
Localisation : Lille Nord
Loisirs : Histoire (militaire) et histoires
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Les Ch’Tis au Régiment   Sam 19 Jan 2013 - 20:28

Les Ch’Tis au Régiment - Histoires et traditions de la « légère »
Un Pépère et sa Mémère du Nord, originaires d’Aniche (59) décidèrent un jour d’aller rendre visite à leur petit-fils, Ch’Timi militaire au 1er Régiment de Spahis à Valence. Comme chacun le sait, Aniche est située en plein pays « Ch’Ti ».
Empruntant le TéGéVé pour la première fois de leur vie, ils avaient emmené avec eux l’utile et l’agréable, plus le reste.
Au cours du voyage, après la jonction de Croissy-Beaubourg (77), un contrôleur passa pour vérifier les titres de transport. Avisant à côté des sièges de nos braves pèlerins un volumineux panier fermé d’où s’échappaient des grognements bizarres, l’agent du Chemin de Fer questionna prudemment avec son accent parisien :
« D’mande pardon, ma p’tite Dame, qu’avez-vous donc dans ce panier ? »
Dure d’oreille, la Mémé du Nord le fit répéter deux fois et répondit :
« Bin, ch’est un ka qu’jai ! (1) »
Le Parisien poinçonna les billets et s’éclipsa sans demander son reste. Il n’avait pas compris mais fit semblant.
Avisant en bout de voiture le Pépère qui revenait des toilettes, le Parisien demanda discrètement :
« D’mande pardon, M’sieur, qu’y a t’il dans le gros panier de votre p’tite Dame ? »
Le Pépère du Nord lui répondit, étonné par cette question :
« Bin, ch’est un ka qu’in a ! (2) »
Le Parisien ne comprit toujours pas de quoi il retournait. Il n’osa pas redoubler, fierté de parigot oblige. Il poursuivit sa progression vers le bout de la rame où se trouvait un second contrôleur, originaire du Nord celui là. Il raconta l’histoire à son collègue en s’efforçant de répéter phonétiquement ce qu’il avait entendu. L’autre devina juste du premier coup. Il était natif de Somain (59), un voisin des deux vieux, quoi ! Il répondit malicieusement à son confrère :
« T’in fais pas, fiu, ch’est un ka qu’y z’ont ! (3) »
Le contrôleur pria le ciel, à compter de ce jour, de n’être jamais affecté au Nord de Paris, chez les sauvages !
Capitaine (H.) Francis JOSSE

(1) Eh bien, c’est un chat que j’ai !

(2) Eh bien, c’est un chat que nous avons !

(3) Ne t’en fais pas, fils, c’est un chat qu’ils ont !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Ch’Tis au Régiment
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le 4e Régiment Étranger souffle ses 90 bougies
» Régiment à identifier
» Le 2° Régiment de Chasseurs Parachutistes (4e SAS)
» Des plongeurs réunis par le 19e régiment de génie (19e RG) de Besançon se sont entraînés ensemble du 20 au 23 février 2012, dans les environs de Besançon.
» GALAIS 101 ieme Régiment d'Artillerie Lourde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SPAHIS UN JOUR, SPAHIS TOUJOURS :: HISTORIQUE DES SPAHIS :: l'histoire par les membres-
Sauter vers: