SPAHIS UN JOUR, SPAHIS TOUJOURS

lien entre les proches, les anciens, les actuels et les futurs spahis
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Marseillaise

Aller en bas 
AuteurMessage
KEVLAR
Commandant
Commandant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 45
Localisation : Gard(30)
Loisirs : paintball
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: La Marseillaise   Mar 27 Mar 2007 - 21:45

La Marseillaise

Hymne national français.
Il est désigné comme hymne national par la Constituion
du 4-10-1958 (article 2)
Ce chant fut composé par l'officier français du génie Claude-Joseph Rouget de Lisle.




La Législative a remplacé l'Assemblée constituante le 1er octobre 1791. Elle essaya de faire fonctionner la monarchie constitutionnelle mais fit pression sur le Roi Louis XVI pour déclarer la guerre à l'Autriche. Le roi cède...

Suite à la déclaration de guerre le 20 avril 1792, à l'empereur d'Autriche et plus tard au roi de Prusse, Rouget de Lisle est en garnison à Strasbourg au Fort Blanc. Il fait partie du bataillon "Les enfants de la Patrie". Le 25 avril 1792, Frédéric de Dietrich, qui est le maire de la ville de Strasbourg, organise une fête patriotique à laquelle participe Rouget de Lisle qui est poète et violoniste amateur. Il est connu localement pour son Hymne à la liberté. Durant cette soirée, monsieur et madame Dietrich ainsi que les généraux de l'armée du Rhin lui demandent de réaliser un chant de guerre pour encourager les troupes. Alors, le capitaine Rouget de Lisle regagne son domicile, rue de la Mésange... Lors de cette nuit, il compose le "Chant de guerre pour l'armée du Rhin". Il a écrit six couplets et composé la musique sur son violon. Rouget de Lisle s'est inspiré d'une affiche des Amis de la Constitution, diffusée dans Strasbourg le 25 avril. Cette affiche commençait par les paroles : "Aux armes citoyens ! L'étendard de la guerre est déployé : le signal est donné. Aux armes ! Etc."

Le lendemain, Rouget de Lisle va à la rencontre du maire qu'il retrouve dans son jardin. Après être retourné dans sa demeure, Dietrich joue alors sur son clavecin cette musique et la juge excellente. En conséquence, il fait venir les généraux et ses amis qui étaient présent la veille pour écouter ce chant. Et, le Chant de Guerre fut chanté pour la première fois, par Rouget de Lisle dans le salon du maire Dietrich, avec un accompagnement de clavecin joué par Madame Dietrich.

Puis, cet hymne se répand dans les réunions des officiers de la garnison. Le 29 avril 1792, ce Chant de Guerre fut interprété publiquement à Strasbourg par la musique de la Garde Nationale devant huit bataillons. Le bataillon de Rhône et Loire, qui doit aller monter la garde à la frontière, prend part à la parade du jour et défile sur la promenade du Broglie au son de cette musique. Les soldats de ce bataillon sont à la fois émerveillés et stimulés. Grâce aux officiers de passage et des soldats de la garnison de Strasbourg allant vers d'autres frontières ou garnisons et des voyageurs de commerce, le Chant de Guerre sera chanté à Lyon, Montpellier et dans toute la France. Ce chant sera répandu partout...






Le Chant de Guerre pour l'armée du Rhin arriva jusqu'au sud de la France et fut chanté à Marseille le 22 juin 1792 par le docteur Mireur. En effet, ce jeune médecin partit de Montpellier pour rejoindre le bataillon des Fédérés marseillais afin d'unir leur troupe. Et lors d'un banquet, où chacun était prié de faire entendre sa chanson, le docteur Mireur monte sur une table et se mit à chanter l'hymne de l'armée du Rhin. Une fois de plus, cet air vivifiant fut accueilli avec enthousiasme. Ainsi, les journaux marseillais publièrent le lendemain, les paroles et la musique.

Tout en se rendant à Paris, les fédérés marseillais qui s'étaient unis au bataillon de Montpellier le chantèrent en continu. Effectivement, pendant le trajet, dans les villes et villages, les Fédérés reprirent sans cesse ce chant et successivement des volontaires se joignirent à eux et grossirent la troupe. Ils arrivèrent le 30 juillet 1792 pour s'installer et prendre garnison au faubourg Poissonnière. Mais, Danton rassembla les volontaires marseillais pour les mener au Club des Cordeliers. Le bataillon de Fédérés marseillais entra à Paris et participa à l’insurrection du palais des Tuileries le 10 août 1792 en chantant ce chant de guerre révolutionnaire ; d’où le nom de Marseillaise.



Le premier couplet des Enfants a été ajouté en octobre 1792 par l'abbé Pessonneaux, de Vienne. Cette mélodie appelée Marche des Marseillais a obtenu un grand succès ; par conséquent, lors de l'anniversaire de la prise de la Bastille, elle fut décrétée chant national par la Convention du 26 messidor an III, c'est-à-dire le 14 juillet 1795. Ce chant fut proscrit sous tous les régimes autoritaires de l’Empire et de la Restauration puis est remis en valeur lors des Trois Glorieuses, le 27, 28 et 29 juillet 1830. Berlioz en a fait un remarquable arrangement pour solistes et double chœur et l’a dédié à Rouget de Lisle. De plus, lors de la guerre de 1870, la Marseillaise est reprise par le peuple. Elle retrouve également son ton de chant de guerre en 14-18, puis sous l'occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale. La Marseillaise est reconnue comme hymne national par une loi votée le 14 février 1879 sous la IIIe République et est chantée dans les écoles. Puis en 1887, le Ministère de la guerre en approuve une version solennelle après l’appréciation d’une commission formée de musiciens professionnels.

La Marseillaise sera reprise sur les champs de bataille, en des journées d'héroïsme. Le général en chef Dumouriez, la chanta le 6 novembre 1792 face à l'armée autrichienne à Jemmapes (ancienne commune de Belgique ; aujourd'hui Mons); l'officier Carnot contre les Autrichiens à Wattignies (Nord) en 1793 ; à Wissembourg (Bas-Rhin), c'est le général Hoche ; puis en mai 1800, Napoléon Bonaparte la fit chanter au Mont Saint-Bernard pour soutenir ses troupes lors de la campagne d'Italie. Le dimanche 17 novembre 1918, dans l'église Notre-Dame de Paris, après la messe et les prières, Charles Marie Widor joua la Marseillaise sur les orgues. Et les Français qui avaient assisté à ce Te Deum, se mirent à chanter.

Le statut d'hymne national de la Marseillaise est de nouveau confirmé dans les constitutions de 1946 et 1958. Sous son mandat de Président de la République française, Valéry Giscard d'Estaing a fait diminuer le tempo de la Marseillaise afin d'atteindre le rythme original. Par conséquent, la Marseillaise jouée actuellement est une adaptation de la version officielle de 1887.



REFRAIN




Aux armes, citoyens !
Formez vos bataillons !
Marchons, marchons !
Qu'un sang impur...
Abreuve nos sillons !




COUPLETS


I

Allons ! Enfants de la Patrie !
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie,
L'étendard sanglant est levé ! (Bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes.

II

Que veut cette horde d'esclaves,
De traîtres, de rois conjurés ?
Pour qui ces ignobles entraves,
Ces fers dès longtemps préparés ? (Bis)
Français ! Pour nous, ah ! Quel outrage !
Quels transports il doit exciter ;
C'est nous qu'on ose méditer
De rendre à l'antique esclavage !
Aux armes, citoyens ! Etc.

III

Quoi ! Des cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! Des phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis)
Dieu ! Nos mains seraient enchaînées !
Nos fronts sous le joug se ploieraient !
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !

IV

Tremblez, tyrans et vous, perfides,
L'opprobre de tous les partis !
Tremblez ! Vos projets parricides
Vont enfin recevoir leur prix. (Bis)
Tout est soldat pour vous combattre.
S'ils tombent, nos jeunes héros,
La terre en produit de nouveaux
Contre vous tout prêt à se battre.

V

Français, en guerriers magnanimes
Portons ou retenons nos coups !
Épargnons ces tristes victimes,
A regret, s'armant contre nous ! (Bis)
Mais ce despote sanguinaire !
Mais ces complices de Bouillé !
Tous ces tigres qui, sans pitié,
Déchirent le sein de leur mère !


VI

Amour sacré de la Patrie
Conduis, soutiens nos bras vengeurs !
Liberté ! Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs ! (Bis)
Sous nos drapeaux que la Victoire
Accoure à tes mâles accents !
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !

VII

Peuple français, connais ta gloire ;
Couronné par l'Égalité,
Quel triomphe, quelle victoire,
D'avoir conquis la Liberté ! (Bis)
Le Dieu qui lance le tonnerre
Et qui commande aux éléments,
Pour exterminer les tyrans,
Se sert de ton bras sur la terre.

VIII

Nous avons de la tyrannie
Repoussé les derniers efforts ;
De nos climats, elle est bannie ;
Chez les Français les rois sont morts. (Bis)
Vive à jamais la République !
Anathème à la royauté !
Que ce refrain, partout porté,
Brave des rois la politique.

IX

La France que l'Europe admire
A reconquis la Liberté
Et chaque citoyen respire
Sous les lois de l'Égalité ; (Bis)
Un jour son image chérie
S'étendra sur tout l'univers.
Peuples, vous briserez vos fers
Et vous aurez une Patrie !

X

Foulant aux pieds les droits de l'Homme,
Les soldatesques légions
Des premiers habitants de Rome
Asservirent les nations. (Bis)
Un projet plus grand et plus sage
Nous engage dans les combats
Et le Français n'arme son bras
Que pour détruire l'esclavage.


XI

Oui ! Déjà d'insolents despotes
Et la bande des émigrés
Faisant la guerre aux Sans-Culottes
Par nos armes sont altérés ; (Bis)
Vainement leur espoir se fonde
Sur le fanatisme irrité,
Le signe de la Liberté
Fera bientôt le tour du monde.
Aux armes, citoyens ! Etc.

XII

O vous ! Que la gloire environne,
Citoyens, illustres guerriers,
Craignez, dans les champs de Bellone,
Craignez de flétrir vos lauriers ! (Bis)
Aux noirs soupçons inaccessibles
Envers vos chefs, vos généraux,
Ne quittez jamais vos drapeaux,
Et vous resterez invincibles.


COUPLET DES ENFANTS

I

Nous entrerons dans la carrière,
Quand nos aînés n'y seront plus ;
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus. (Bis)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre.
Aux armes, citoyens ! Etc.

II

Enfants, que l'Honneur, la Patrie
Fassent l'objet de tous nos vœux !
Ayons toujours l'âme nourrie
Des feux qu'ils inspirent tous deux. (Bis)
Soyons unis ! Tout est possible ;
Nos vils ennemis tomberont,
Alors les Français cesseront
De chanter ce refrain terrible




Le 24 janvier 2003, l'ensemble des députés a adopté, dans le cadre de la loi d'orientation et de programmation pour la sécurité intérieure (Lopsi) proposée par Nicolas Sarkozy, un amendement créant le délit d'« outrage » au drapeau français et à l'hymne national, La Marseillaise. Délit sanctionné par un emprisonnement de 6 mois et 7 500 euros d'amende. Un certain nombre de citoyens et d'associations de défense des droits de l'Homme se sont insurgés contre ce qu'ils considèrent comme une atteinte manifeste à la liberté d'expression et contre le flou entretenu par le mot « outrage ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opex-paintball.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Marseillaise   Mer 28 Mar 2007 - 12:07

Et un rappel historique de plus... tu ne veux pas faire les classes à nos jeunes EVATS ?... :twisted:
Revenir en haut Aller en bas
Pinzuti
Colonel
Colonel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1157
Age : 44
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: La Marseillaise   Mer 28 Mar 2007 - 23:24

Actarus a écrit:
Et un rappel historique de plus... tu ne veux pas faire les classes à nos jeunes EVATS ?... :twisted:

Engagé
Volontaire de l'
Armée de
Terre
Suppôt ? Suppositoire ? Suçon ? Secret ? Sociable ? Sectaire ? Secte ? Suffisant ?
C'est quoi le "S" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KEVLAR
Commandant
Commandant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 45
Localisation : Gard(30)
Loisirs : paintball
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Marseillaise   Jeu 29 Mar 2007 - 3:35

Actarus a écrit:
Et un rappel historique de plus... tu ne veux pas faire les classes à nos jeunes EVATS ?... :twisted:

"Alors combien de contingents d'EVAT/ CME/ CM1 et autre PM ai-je déjà eu à ma pogne???"
"De juin 2001 à Septembre 2002, ça en fait un sacré troupeau de nénés"
"Les petits de la PMD de février ont été les derniers à suivre mes cours chants tradi

*néné=bidasse=deuxième pompe=GV [prononcé GèV]=SOLDAT

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opex-paintball.forumactif.com/
KEVLAR
Commandant
Commandant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 45
Localisation : Gard(30)
Loisirs : paintball
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Marseillaise   Jeu 29 Mar 2007 - 3:44

Pinzuti a écrit:
Actarus a écrit:
Et un rappel historique de plus... tu ne veux pas faire les classes à nos jeunes EVATS ?... :twisted:

Engagé
Volontaire de l'
Armée de
Terre
Suppôt ? Suppositoire ? Suçon ? Secret ? Sociable ? Sectaire ? Secte ? Suffisant ?
C'est quoi le "S" ?


Le "S"=Sert à rien!!!Pinzuti! ....Sert à rien....chuuuuuuuuut.
En tout cas c'est pas
Semtex

T'emballes pas, restes calme, piano fratellu, piaaanooo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opex-paintball.forumactif.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Marseillaise   Jeu 29 Mar 2007 - 15:34

Pinzuti a écrit:
Actarus a écrit:
Et un rappel historique de plus... tu ne veux pas faire les classes à nos jeunes EVATS ?... :twisted:

Engagé
Volontaire de l'
Armée de
Terre
Suppôt ? Suppositoire ? Suçon ? Secret ? Sociable ? Sectaire ? Secte ? Suffisant ?
C'est quoi le "S" ?

Une faute de frappe de ma part...mais cela pourrait se traduire par "stupide" pour certain...
Revenir en haut Aller en bas
Pinzuti
Colonel
Colonel
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1157
Age : 44
Localisation : Drôme
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: La Marseillaise   Jeu 29 Mar 2007 - 21:07

j'ai toujours utilisé les abréviations pour éviter les conjugaisons...
Maintenant en mettre à toutes les sauces y compris sur les abréviations, je me demande pour qui va le "S" de Stupide drunken geek lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KEVLAR
Commandant
Commandant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 45
Localisation : Gard(30)
Loisirs : paintball
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Marseillaise   Mer 30 Mai 2007 - 17:18

On peut essayer aussi l'hymne di nostra paese Pinzuti:



Dio vi salvi Regina

Dio vi salvi Regina
E Madre Universale
Per cui favor si sale
Al Paradiso.

Voi siete gioia e riso
Di tutti i sconsolati,
Di tutti i tribolati,
Unica speme.

A voi sospira e geme
Il nostro afflitto cuore,
In un mar di dolore
E d'amarezza.

Maria, mar di dolcezza
I vostri occhi pietosi,
Materni ed amorosi
A noi volgete.

Noi miseri accogliete
Nel vostro santo Velo
Il vostro Figlio in Cielo
A noi mostrate.

Gradite ed ascoltate,
O Vergine Maria,
Dolce, clemente e pia,
Gli affetti nostri.

Voi dei nemici nostri
A noi date vittoria ;
E poi l'Eterna gloria
In Paradiso.


Tu veux vraiment que je t'en donne les explications?
Et en es-tu digne Pinzuti??


https://www.dailymotion.com/video/x99gx_dio-vi-salvi-regina-hymne-corse


_________________
"Ma fortune la gloire, Mon domaine la bagarre"
"Omnia Si Perdas Famam Servare Memento"


Dernière édition par le Mer 30 Mai 2007 - 17:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opex-paintball.forumactif.com/
nine
Commandant
Commandant


Féminin
Nombre de messages : 1996
Age : 44
Localisation : valence
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: La Marseillaise   Mer 30 Mai 2007 - 17:26

Tiens Kevlar, envoie la marseillaise à l'équipe de France de Football, comme ça ils auront les paroles et pourront l'apprendre par coeur lol!

_________________
Nine "Eh oui je suis et je resterai ... comme ça, na"

Devise du 5 " Ne crains que Dieu"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KEVLAR
Commandant
Commandant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 45
Localisation : Gard(30)
Loisirs : paintball
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: La Marseillaise   Mer 30 Mai 2007 - 17:39

Les bleus.....La Marseillaise......



Trop de joueurs en sélection internationale pour une équipe nationale!!!

_________________
"Ma fortune la gloire, Mon domaine la bagarre"
"Omnia Si Perdas Famam Servare Memento"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://opex-paintball.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Marseillaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Marseillaise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SPAHIS UN JOUR, SPAHIS TOUJOURS :: HISTORIQUE DES SPAHIS :: l'histoire par les membres-
Sauter vers: